Marcher aves ses enfants est important! • LeLoLife

Marcher aves ses enfants est important!

Vous trouvez que vos enfants sont trop souvent devant les écrans? Planifiez un maximum de marches avec eux! Maria Montessori disait qu'aussitôt qu'il est en mesure de marcher, l'enfant devrait se déplacer seul. Mais quelle distance devrions-nous parcourir avec eux et à partir de quel âge? Comment les motiver à marcher, comment faire une randonnée sans qu'ils y soient forcés?

LeLoLife - Article sur la marche et les enfants - 5 raisons et 5 trucs
"Pour que l'enfant perfectionne sa marche, il lui faut marcher!" - Maria Montessori.

Pourquoi marcher avec nos enfants?

Les bénéfices de la marche sont multiples. Mais dans cet article, nous mettons le focus sur les bénéfices pour les enfants. Ma femme et moi sommes très actifs en plein air et dans les sports de façon générale. Nous désirons transmettre cette passion à nos enfants et nous aimerions encourager tous les parents à développer ce genre de passion et de saines habitudes de vie avec leurs enfants!

"Maria Montessori recommandait qu'aussitôt qu'un enfant sait marcher, l'usage de la poussette ou d'autres moyens de transports soit limité. Elle soutenait qu'un enfant se développe mieux s'il est en charge de ses mouvements et qu'il est libre d'explorer son environnement." - Angeline Stoll Lillard dans The Science Behind the Genius.

5 bonnes raisons pour marcher avec ses enfants

  • L'enfant doit perfectionner sa nouvelle habileté, il faut lui donner l'opportunité
  • En marchant, l'enfant découvre la vie dans son contexte réel
  • check
    L'enfant assimile de saines habitudes de vie et les associes à son model préféré: ses parents
  • L'enfant trouve des défis et développe l'auto motivation de les relever (surmonter des obstacles, suivre un parcours...)
  • check
    La motricité se développe en toute liberté dans des contextes variés

Triangle Pikler

L'un des meilleurs outil que nous avons utilisés pour développer la motricité de nos enfants est le Triangle Pikler. Toutes les maisons et toutes les garderies devraient avoir un Triangle Pikler, c'est un outil merveilleux pour développer la motricité et construire la confiance d'un enfant.

5 trucs incontournables pour réussir à marcher d'avantage

  • Identifiez une marche quelques jours à l'avance et parlez-en aux enfants pour créer une attente, une anticipation, un "hype"!
  • check
    Prévoyez des vivres (nourriture et eau) et gérez-les judicieusement. Cela ne signifie pas nourrir ses enfants en continue, car cela enlèverait du focus sur les périodes d'explorations. Par contre, les enfants ne gèrent pas leur énergie et nous sommes souvent tombés dans le piège de les laisser s'évader au fil de leurs explorations sans réaliser que leur énergie baisse rapidement. Dans ce cas, on s'expose à l'impatience et des crises.
  • Prévoyez des observations clés que vous pourrez faire durant la marche. Préparez la curiosité de votre enfant face à ces observations. Par exemple, des chutes, un ruisseau, un type d'arbre ou de fleur, un animal en particulier dans le cas d'un zoo. Les centres d'interprétation souvent au départ d'un sentier sont parfaits pour cela.
  • Au cours de la randonnée ou de la marche, identifiez des parcours spécifiques tel qu'une bordure de trottoir ou des arbres tombés que les enfants peuvent parcourir. C'est selon moi une des meilleures façons de développer la motricité, la confiance en soi, les habiletés physiques et mentales. Les enfants adorent les parcours, aussi simples ou compliqués qu'ils puissent être.
  • check
    Finalement, la règle d'or, déplacez-vous toujours au rythme de l'enfant et surtout pas en fonction de vos attentes. Pour y parvenir, je me dis que chaque marche est une période privilégiée, où je peux observer nos enfants. Mon seul but, est de les observer!

Quelle distance peut-on parcourir?

Cet été nous planifions une excursion en canot-camping incluant plusieurs portages où les enfants devront non seulement marcher, mais aussi porter leurs petits sacs à dos. Nous nous sommes demandés si les enfants, qui ont actuellement 2 et 3 ans, sont en mesure de marcher en forêt, des distances de plus d'un kilomètre avec dénivelés considérables et sac sur le dos. Nous avons donc planifié plusieurs petites excursions tests en omettant volontairement d'emporter la poussette (le chariot double dans notre cas). Cela nous a obligé à réfléchir davantage à nos circuits et nous a permis d'évaluer les capacités de nos enfants!

Selon le Docteur Philippe Moteau, médecin de la Fédération Française de randonnée, il faut compter une moyenne de 1 km/h pour un enfant de 4 ans, et de 3 km/h pour un enfant de 8 ans" - Carole Boutet, blogueuse sur Bouger en famille.

Le blog Bouger en famille par Carole Boutet explique bien les capacités de marche des enfants. Je vous encourage à consulter ce blog, parmi les meilleurs ressources disponibles sur le web. Voici un tableau simple qu'ils nous proposent:

Âge

Sans pause

Avec pause

3 ans

3 km


4 ans

4 km

2,5 + 2,5 km

5 ans

5 km

3 + 3 km

6 ans

7 km

4 + 4 km

7 ans

9 km

5 + 5 km

8 ans

11 km

6 + 6 km

4 circuits  et 4 fois la même conclusion

Voici les 4 petits circuits que nous avons fait pour valider les capacités de nos enfants. Petit rappel, notre garçon avait 2 ans et notre fille 3 ans au moment de ces excursions. 

Cap Tourmente

LeLoLife - Marcher avec les enfants - Cap Tourmente avec de superbes trottoirs de bois
LeLoLife - Marcher avec les enfants - Cap Tourmente

Notre premier test s'est fait non loin de notre domicile à Québec: dans la réserve du Cap Tourmente. Outre la proximité, il y avait beaucoup d'autres avantages. Tout d'abord, il y a un superbe centre d'interprétation au départ des sentiers. Il est donc possible d'expliquer aux enfants ce que nous verrons. Ensuite, une bonne partie des sentiers forment des boucles, c'est moins ennuyeux qu'un aller-retour. Finalement il y a beaucoup de passerelles en bois. C'est plus facile à marcher sans dénivelé, et surtout, ça évite de faire des zig-zags (quoi que les enfants ont fait leur lot va-et-vient)! Nous avons parcouru 1,5km en 2 heures

Festival des tulipes d'Ottawa

Notre second circuit test était au Festival des tulipes à Ottawa. La place était bondée de gens et puisque le tout se passe principalement dans des parcs, il était très difficile de faire des parcours efficaces d'un endroit à l'autre. Par contre, les enfants se déplaçaient sans souci d'une plate-bande à l'autre, toujours émerveillés par leurs découvertes. C'est drôle à dire, mais se promener dans un parc urbain avec des enfants, c'est un peu comme prendre une marche avec un chien sans laisse. Alors que nous les adultes effectuons un parcours assez rectiligne, les enfants se déplacent en va-et-vient, à droite, à gauche... En tentant de suivre leurs pas, j'ai mesuré sur mon téléphone que les enfants ont parcouru au moins 2,6km! La balade a durée un peu moins de 3 heures.


LeLoLife - Marcher avec les enfants - Festival de tulipes d'Ottawa
LeLoLife - Marcher avec les enfants - Festival de tulipes d'Ottawa

Zoo de Toronto

LeLoLife - Marcher avec les enfants - Observations au Zoo de Toronto
LeLoLife - Marcher avec les enfants - Monter sur des obstacles au Zoo de Toronto

Évidement, aller au zoo, c'est probablement l'une des activités les plus garantes de succès en terme d'émerveiller les enfants! Par contre, le Zoo de Toronto est très grand. J'ai calculé que nous avons marché 10km! Comme nous nous attendions à ce qu'il soit impossible de marcher tout ça, nous avons opté pour une poussette dans ce cas-là. Au retour de notre visite à Toronto, nous avons acheté nos passes annuelles pour l'Aquarium du Québec, avec l'intention d'y aller sans poussette, en ciblant des circuits plus petits à chaque visite. J'ai calculé que les enfants ont parcourus au delà de 3km mais avec bien des pauses. En tout, nous avons parcourus 10km.

Niagara Falls

Il y a moyen de marcher très longtemps aux chutes Niagara! Surtout que le stationnement lui-même doit faire près d'un kilomètre! Il fallait donc limiter nos ambitions. Nous avons opté pour un aller-retour dans le parc qui longe les chutes, avec un pic-nique au bout. La distance faisait 1,5km. Nous avons mis à contribution les différentes bordures de trottoir et les aménagements paysagé: en faisant marcher les enfants sur ces parcours, nous étions en mesure de faire d'avantage de distance directe! En plus, les enfants adore marcher sur les bordures de trottoir. C'est un truc simple, mais efficace. Les enfants n'auraient pas eu d'intérêt à parcourir cette distance avec le seul objectif de prendre un cliché des chutes d'un autre point de vue... Nous avons parcouru 3km avec une courte pause au milieu.


LeLoLife - Marcher avec les enfants aux Chutes Niagara
LeLoLife - Marcher avec les enfants qui suivent une bordure de trottoir aux Chutes Niagara


Ce que Maria Montessori à écrit au sujet de la marche

Dans son livre L'esprit absorbant de l'enfant, Marie Montessori consacre la majorité d'un chapitre à la marche et ses bénéfices. Je voudrais citer son chapitre au complet car il est d'une logique évidente et permet de faire bien des réflexions... mais voici quelques citations clés:

L'enfant a ses lois de développement et si nous voulons l'aider à croître nous devons le suivre, et non pas nous imposer à lui. Il ne se promène pas seulement avec ses jambes, mais aussi avec ses yeux; ce sont les choses intéressantes qui l'entoure, qui le poussent à aller plus avant.
Chemin faisant, il voit brouter un agneau, il s'assied à côté de lui pour l'observer, puis se lève, et va plus loin. Il aperçoit une fleur et la cueille... Puis il atteint un arbre, tourne autour quatre ou cinq fois, s'assied et le regarde. De cette façon, il peut courir des kilomètres: ce sont des promenades interrompues par des périodes de repos et, en même temps pleines de découvertes interessantes; si le long du chemin se trouve quelque obstacle, tel qu'un ruisseau, l'enfant est au comble du bonheur.
L'adulte qui l'accompagne, et qui désire arriver le plus vite possible à un endroit donné, conçoit la promenader d'une façon bien différente.
L'instinct de se mouvoir dans son milieu, en passant d'une découverte à l'autre, fait partie de sa nature même et de l'éducation: l'éducation doit considérer l'enfant qui se promène comme un explorateur. La coutume d'explorer (pensons au scoutisme), qui constitue aujourd'hui une distraction et une détente devrait faire partie de l'éducation et commencer plus tôt dans le cours de la vie.
Ce principe devrait faire partie de l'éducation, tout spécialement aujourd'hui où les gens marchent peu, se font de plus en plus transporter par des véhicules. 

Cette dernière phrase m'étonne sans cesse. Cette phrase à été écrite dans les années 1950! Nous sommes forcés d'admettre que 70 ans plus tard, nous n'avons malheureusement pas pris le chemin de l'amélioration à ce sujet...

Conclusion

Vous avez peut-être déjà entendu l'affirmation que les bébés Africains ne pleurent pas. Que l'on adhère ou pas à cette affirmation, il en demeure qu'une différence fondamentale existe entre les populations occidentales et celles de l'Afrique. Le niveau de richesse individuelle en occident est bien plus élevé. Il en résulte que les occidentaux ont accès à des garderies pour y laisser leurs enfants. Les occidentaux ont aussi accès à des outils pour se "faciliter" la vie, tel qu'une panoplie de chaises pour bébé, des poussettes de tous genres... Certains me diront qu'il y a aussi des porte-bébés de tous genres, mais parole d'une famille qui a parcouru la moitié de l'Europe avec un bébé de 4 mois et un autre de 1 an, les poussettes sont largement plus répandues que les porte-bébés. En fait, nous étions l'exception qui a parcouru les murailles de Dubrovnik avec deux porte-bébés. Le résultat est le suivant: les enfants qui sont trimballés un peu partout avec leurs parents, que ce soit pour faire les courses, les accompagner au travail (comme dans certaines familles africaines), ou par plaisir de s'évader dans une randonnée, pleurent beaucoup moins et développent une compréhension rapide de leur environnement. Si l'exemple à suivre de l'enfant représente principalement un adulte devant un téléviseur ou derrière un volant de voiture, il va de soit que l'enfant n'aura pas le réflexe de marcher.

Quelques liens à consulter

>